Actus > Expositions

Parcours de Harkis et de leurs familles

Ornans (25290) - Mairie

Du Vendredi 29/09/2017 au Vendredi 13/10/2017

Parcours de Harkis et de leurs familles

Dans le cadre d’une campagne de valorisation de la mémoire harkie, l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) a réalisé une exposition intitulée « Parcours de Harkis et de leurs familles ».

Elle comporte 25 panneaux qui retracent l’histoire des anciens supplétifs de la guerre d’Algérie, au travers de photographies et cartes légendées, depuis le début de la présence française en Algérie (1830) jusqu’à nos jours.

Les textes de cette exposition ont été écrits par l’historien Jean-Jacques JORDI en étroite collaboration avec la direction générale de l’ONACVG.

Cette réalisation donne aux Harkis la place qu’ils méritent dans notre mémoire nationale.
Mêlant histoire commune et parcours individuels, elle se découpe en trois thématiques.

La première partie replace l’emploi des supplétifs d’Algérie dans un contexte traditionnel car la constitution de ces troupes ne peut se comprendre qu’au travers du prisme des liens passionnels les unissant à la France et à son armée. Cet engagement commence dès 1830avec le ralliement de tribus et ces troupes indigènes (Turcos, Zouaves, Tirailleurs algériens) s’illustrent dans la plupart des campagnes militaires de 1850 à 1914. Au cours des deux guerres mondiales et en Indochine, les troupes de l’armée d’Afrique répondent à nouveau à l’appel de la France et jouent souvent un rôle capital dans les différentes campagnes qu’elles mènent.

La seconde thématique traite de la période 1954-1962. Dès le déclenchement de la guerre d’Algérie, l’état-major lève à nouveau des troupes supplétives avec un triple objectif : quadriller le territoire, assurer la protection des villages et contrôler la population. Quatre catégories de forces sont alors mises sur pied afin de contribuer aux opérations de maintien de l’ordre dans cette Algérie qui cache une triste réalité : l’Algérie des villes -des élites- et celle des campagnes qui vit dans un dénuement presque total. Cette seconde frange de la population devient l’enjeu principal entre le FLN et l’armée française dans la guerre d’Algérie. En 1961-1962, le pays semble déchiré, les accords d’Evian doivent assurer la liberté de choix et offrent un certain nombre de garanties pour ceux qui se sont battus aux côtés de la France. La réalité va être tout autre pour les supplétifs et leurs familles. Pour eux la guerre d’Algérie n’est pas terminée, partir pour la France est une question de survie. Ce sont les officiers et les cadres de l’armée qui ramènent leurs hommes au risque de leur carrière n’hésitant pas à organiser des filières plus ou moins clandestines.

La troisième partie de l’exposition évoque ces conditions de départ et d’arrivée, les premiers pas en métropole ainsi que la vie des familles dans les différents centres d’hébergement (camps, hameaux forestiers et cités urbaines). Cette partie aborde également la période 1975 à aujourd’hui, c’est-à-dire l’ensemble des actions et des moments forts qui ont mené à une prise de conscience de la condition de vie dans les camps. Cette prise de conscience a donné naissance aux grandes manifestations pour faire valoir, à ces femmes et à ces hommes déracinés, des droits en tant que français à part entière.

Cette exposition est présentée en libre accès sous le hall de l’Hôtel de Ville d’Ornans du 30 septembre au 13 octobre 2017. Le vernissage aura lieu le vendredi 29 septembre 2017 à 17h en présence de M. le maire d’Ornans, Sylvain Ducret et de représentants du Conseil municipal.

+ d'infos : Mairie

 

------------------------
Partagez cette Actu : 

Toutes les Actus de :

Ornans (25290)