Bibliothèques

Bibliothèque d'Étude et de Conservation

Bibliothèque d'Étude et de Conservation

Archives Municipales

La bibliothèque d’étude et de conservation de Besançon, un riche patrimoine :

La création des bibliothèques publiques de France date de 1794 : cette année-là, la convention prévoit par décret l’établissement d’une bibliothèque dans chacun des 550 districts.
A cette date, Besançon possède la sienne depuis longtemps déjà, qui remonte à l’année 1694.
En Franche-Comté, l’intérêt pour les bibliothèques était d’ailleurs ancien : les premières sont signalées au cours du XVe siècle chez des juristes ou des clercs et dès 1359 est attestée la collection d’un avocat bisontin, composée de dix-huit manuscrits.

En 1694, Jean-Baptiste Boisot lègue ses collections à l’abbaye de Saint- Vincent, à condition qu’elles soient mises à la disposition du public selon des jours et horaires réguliers, sous contrôle de la Ville, et il lègue également une rente en argent affectée à l’acquisition de livres correspondant aux besoins de « toutes sortes de personnes».
L’inventaire, dressé dès 1695, fait état de collections numismatiques, de centaines de livres, de manuscrits et d’oeuvres d’art.
Ces dernières, qui sont à l’origine du musée de Besançon, ont formé la première collection muséographique comtoise. Il s’agit davantage d’une bibliothèque que d’un musée, où les ouvrages s’accompagnent de peintures, sculptures et médailles. La collection comprend 246 manuscrits, 2 247 volumes imprimés, 2 300 médailles, 11 tableaux et 4 sculptures. Ouverte au public à partir de 1696, elle fonctionne selon les conditions souhaitées par son fondateur, grâce à une rente qu’il avait constituée.
La donation Boisot, dont une grande partie provient des collections ayant appartenu à Nicolas de Granvelle et à son fils Antoine, n’a cessé de s’enrichir au cours des siècles, grâce aux dons, legs et achats.
Au début du XIXe siècle, manuscrits et ouvrages imprimés trouvent place dans le premier bâtiment en France construit pour accueillir une bibliothèque publique.


Les collections :

Si la ville de Besançon est l’une des premières à avoir eu une bibliothèque publique, elle conserve surtout l’une des plus riches collections françaises de livres manuscrits et imprimés, de dessins, de gravures, de monnaies et de médailles :
− 4 000 manuscrits, de la fin du VIIIe siècle, dont 300 médiévaux
− 1 100 incunables (ouvrages datant du début de l’imprimerie, avant 1501)
− Près de 500 000 ouvrages et périodiques imprimés du XVIe au XXIe siècle dont 60 000 avant 1811
− Environ 5 000 dessins, 20 000 estampes, cartes postales, affiches
− 18 000 monnaies et médailles
− 200 tableaux et sculptures
Ces collections occupent environ 8,5 kilomètres de rayonnages et 4 kilomètres dans les réserves extérieures.

Manuscrits, incunables, livres rares, ouvrages illustrés, dessins et estampes
Le livre le plus ancien est le Liber de natura rerum d’Isidore de Séville (fin VIIIe siècle).
Les manuscrits médiévaux remarquables sont très nombreux : le Psautier de Bonmont exécuté dans une abbaye cistercienne au XIIIe siècle, les Traités philosophiques et moraux enluminés pour le roi Charles V en 1372, les Chroniques de Froissart dans une version importante pour l’élaboration du texte, au XVe siècle, les Oeuvres de saint Denis l’Aéropagite réalisées à Florence pour le roi de Hongrie Mathias Corvin, de nombreux livres d’heures du XVe siècle, ainsi que des livres liturgiques du Xe au XVe siècle.
Outre les papiers d’Etat du cardinal de Granvelle, les collections conservent de manuscrits littéraires, historiques, ou scientifiques, correspondances, autographes (jusqu’au XXe siècle), et un fonds de partitions musicales où l’on trouve des oeuvres de Lully.
Dans cette collection se trouvent en particulier le Rationale divinorum officiorum réalisé à Mayence par les collaborateurs de Gutenberg (1459) et le premier livre imprimé de France, les Lettres de Gasparin de Bergame (1470).
Les incunables illustrés ou très rares (premières impressions comtoises) y sont nombreux, parmi lesquels deux éditions uniques de Rabelais, le Tewrdannck de Pfintzing imprimé sur vélin, la Promesse de Ronsard avec une dédicace de l’auteur et de très nombreuses éditions originales du XIXe siècle.
Le plus célèbre parmi les livres rares est le Livre d’heure de l’empereur Maximilien (la première partie est conservée à la Staatsbibliothek de Munich). Les marges en sont ornées de dessins originaux à la plume réalisés sous la direction d’Albrecht Dürer par Hans Burgkmair, Hans Baldung Grien, Albretcht Altdorfer...
On peut découvrir également à la bibliothèque de Besançon les travaux des grands illustrateurs du XVIe au XXe siècle : Geoffroy Tory, Hans Holbein, Jacques Callot, Sébastien Leclerc, Jean-Baptiste Oudry, François Boucher, Tony Johannot, Jean Gigoux, Grandville, Gustave Doré, Garvani, Célestin Nanteuil, Mathurin Méheut, Maurice de Vlaminck...


La bibliothèque propose régulièrement des expositions autour de ses collections.
Elle reçoit et accueille tout au long de l'année des groupes et des classes pour faire découvrir la bibliothèque et ses collections (sur rendez-vous).


Horaires d’ouvertures (hors été et Noël) :

Du lundi au vendredi : de 10h à 18h
Le samedi : de 10h à 12h et de 14h à 18h

1, rue de la Bibliothèque
25000 BESANÇON
Tél : 03 81 87 81 40
Fax : 03 81 61 98 77

> Nombre d'habitants dans la commune : 117733

Pour recevoir les dernières Actualités par e-mail : Créez votre Mag'Comtois "sur-mesure".

 

 


------------------------
Partagez cette info :

Actualités

 

Localisation :
À LA UNE
Offres(-vous) le Pass'Comtois
OFFREZ(-VOUS)
LE PASS'COMTOIS !

Accessible à tous et valable
un an, le Pass'Comtois vous fait bénéficier de nombreuses réductions dans toute la Franche-Comté !
(Partenaires - Avantages)